Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Fénelon Vaujours

Droits et interdictions selon les CPB

Les élèves de CPB ont déjà acquis les compétences civiques malgré leur jeune âge : ils les ont clairement énoncés à leur enseignante...

Droit et interdits des CPB

 : J’ai le droit de me lever quand la maitresse le dit.  Mais je n’ai pas le droit d’écraser quelqu’un.

Manel : j’ai le droit d’aller à l’école. Mais je n’ai pas le droit de voler les affaires de la maîtresse.

Amira : j’ai le droit d’écouter la maîtresse. Mais je n’ai pas le droit de ramener des choses de la maison, à l’école.

Clément : j’ai le droit de donner la main à un camarade dans le rang. Mais je n’ai pas le droit de donner un coup de pied.

Sébastien : j’ai le droit de me balader dans la cour. Mais je n’ai pas le droit de pousser un enfant contre un arbre.

Lina : J’ai le droit de jouer pendant la récréation. Mais je n’ai pas le droit  de me bagarrer.

Zévadia : j’ai le droit de me balader dans la neige. Mais je n’ai pas le droit d’attraper un oiseau.

J’ai le droit de parler gentiment de mes copains. Je n’ai pas le droit de me moquer des copains.

Jullian : j’ai le droit de jouer dans la cour. Mais je n’ai pas le droit d’écraser quelqu’un avec mes pieds.

Diane : j’ai le droit de lever la main pour demander la permission. Mais je n’ai pas le droit de faire un doigt d’honneur.

  : J’ai le droit d’écouter la maîtresse. Mais je n’ai pas le droit de me bagarrer avec mes copains.

Chloé : j’ai le droit de lever la main pour demander à aller aux toilettes. Mais je n’ai pas le droit de frapper des copines.

Romiano : j’ai le droit de discuter pendant la récréation. Mais je n’ai pas le droit de pousser quelqu’un brutalement sur la cour.

Manon : j’ai le droit de consoler un petit. Mais je n’ai pas le droit de pincer une copine.

Lorenzo : la maîtresse a le droit de venir travailler avec les enfants. Je n’ai pas le droit de taper mes copains.

Hugo : j’ai le droit de bien m’asseoir sur ma chaise. Mais je n’ai pas le droit de casser les fenêtres et de monter sur la chaise.

Lyz : J’ai le droit de donner la main à mes copines. Mais je n’ai pas le droit d’écraser les pieds des petits.

Schams : j’ai le droit de faire un coucou à ma copine. Mais je n’ai pas le droit de tirer la langue.

Sérena : j’ai le droit d’aller à l’école. Mais je n’ai pas le droit de voler les affaires des autres.

Alexandre : j’ai le droit de jouer dans la cour et de dessiner un dessin. Mais je n’ai pas le droit de crier dans la classe.

Kinga : J’ai le droit de donner la main à ma copine. Mais je n’ai pas le droit de tirer les cheveux à une fille quand on ne l’aime pas.

Maëlys : j’ai le droit de lever le crayon pour dire que j’ai fini. Mais je n’ai pas le droit d’écrire sur le tableau de la maîtresse sans lui demander.

Arthur : j’ai le droit de jouer au ballon dehors. Mais je n’ai pas le droit de casser une vitre.

Mathis : j’ai le droit de manger à table à la cantine. Mais je n’ai pas le droit de ramener un chien à l’école et je n’ai pas le droit de donner un coup de pied aux petits de maternelle.

Camélia : j’ai le droit d’écouter la maîtresse et regarder le tableau. Mais je n’ai pas le droit de taper la maîtresse et je n’ai pas le droit de lui donner un coup de poing.