Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Fénelon Vaujours

Opéra Bastille : « La Bohème » en apesanteur

Lecture du livret, réalisation d’un volume, répétition et représentation publique : les étudiants de BTSA Aménagements paysagers ont pu confronter leur perception de l’opéra de Puccini à celle du metteur en scène Claus Guth, poursuivant ainsi le partenariat entre le lycée du Paysage et de l’Environnement et l’Opéra de Paris.

Avant d’assister à la représentation publique de La Bohème à l’Opéra Bastille, les étudiants se sont appropriés le livret inspiré du roman d’Henri Murger Scènes de la vie de bohème afin de pouvoir réaliser un volume s’inspirant des trois espaces dévoilés dans le livret : la mansarde, le quartier latin et son café Momus, la Barrière de l’enfer.

Une journée durant, après huit heures de travail en atelier avec carton et cutter, les étudiants ont réalisé leur volume grâce à un module professionnel dont l’objectif est d’initier une démarche de conception dans le cadre d’un projet. 

Ce travail, deux étudiants ont pu le présenter à Nathalie Guilbaud, responsable du programme Opéra-Université, à la fin de la répétition du spectacle, le 23 novembre 2017 avant une visite des coulisses de l’Opéra Bastille.

Sous la direction du chef Gustavo Dudamel, les étudiants ont assisté à une répétition du spectacle qui a pour décor une station orbitale, loin de l’imagerie habituelle d’un Paris « bohème ».

Le choix du metteur en scène, radical, a suscité des interrogations. Rodolfo et ses amis artistes ont survécu à un monde disparu. Ils vivent leurs dernières heures dans une station spatiale en panne et se souviennent de leur jeunesse parisienne !

Une lecture originale qui montre, si besoin était, qu’une œuvre n’est riche que de ses interprétations. 

Une expérience inédite pour des étudiants qui garderont en mémoire ce qui fut pour eux une première fois.

Navigation