Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Fénelon Vaujours

VENDREDI SAINT : ANIMATION D'UN CHEMIN DE CROIX PAR LE PÈRE DAVID

chemin de croix vendredi SAINT

Animation d'un chemin de croix par le Père DAVID

Le vendredi Saint c’est-à-dire le 30 mars, le père David, notre aumônier, animait un chemin de croix. Ce chemin de croix un peu particulier a été préparé par le père Guy Gilbert, « le prêtre des loubards. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce chemin de quatorze stations était placé sous le préau.  Ce chemin nous permet d’accompagner le Christ jusqu’à sa mort et dans l’attente de sa résurrection. 

La corde reliée à la cloche de notre chapelle a été raccrochée. Et donc les mardis, lors de la messe qui est célébrée, vers 12h45, par deux fois vous entendrez la cloche sonner trois fois, indiquant le moment de la consécration du pain puis du vin.

La cloche sonne chaque jour l’angélus 7h- 12h- 19h

La tradition de l'Angelus "sonné" perdure dans certaines régions. Chaque jour les cloches du village sonnaient trois fois trois coups, suivis d'une sonnerie en volée.

Les cloches appelaient ainsi les chrétiens à une prière toute simple, dont les premiers mots étaient : Angelus Domini ("L'Ange du Seigneur")... Chacun alors, cessait son activité pour se tourner vers l'église ou le calvaire le plus proche et récitait brièvement cette prière pour remercier la Vierge d'avoir enfanté le Seigneur :

 

1. L'ange du Seigneur porta l'annonce à Marie,
- elle conçut du Saint-Esprit.

2. Je suis la servante du Seigneur,
- qu'il me soit fait selon ta parole.

3. Et dans notre monde, le Verbe s'est fait chair,- et il a habité parmi nous.

Prie pour nous sainte Mère de Dieu
pour que nous soyons dignes des promesses
de notre Seigneur Jésus Christ.   Amen !

De plus, à 8h chaque matin notre cloche sonne indiquant que la prière pour notre école, pour nos élèves et tous ceux qui y travaillent, commence.

Plus qu’un repère du temps, ces tintements qui ponctuent la journée vous rappellent qu’une prière se dit dans notre chapelle et que par la pensée pour pouvez vous y associer le temps d’un instant.

Navigation